BIENVENUE SUR LE SITE DE ABC Driver SAULIEU

CYCLO- CONSEILS

 

pie





  • Evolution formation Cyclo
  • Cyclo ou Moto à vitesse
  • Les assurances
  • Le Débridage
  • Les Tarifs
  • La Sécurité en PDF
  • Dépliant CYCLO SECURITE
  •  

     

    LE BSR PASSE A 7 HEURES DE FORMATION 

     

    Voir l'article 

                                  

    2013 : LE PERMIS "AM" EN REMPLACEMENT DU BSR POUR LES 50 CM3

    Le futur permis AM va entrer en vigueur le 19 janvier 2013 avec la réforme du permis moto et remplacera l'actuel BSR (Brevet de Sécurité Routière).
    La formation sera plus longue (7 heures au lieu de 5) et donc un peu plus chère.
    Le futur permis AM pour les cyclomoteurs reprend essentiellement le programme du BSR,
    mais en portant la durée de la formation de 5 à 7 heures.

    IA noter que la piste évoquée un temps de faire de ce permis AM un vrai permis à points n'est plus d’actualité,
    idem pour son obtention soumise à examen. Le suivi complet du cycle de formation, comme c’est le cas avec le BSR,
    suffirait à obtenir le permis AM. En revanche, le permis AM devrait être délivré en Préfecture et non plus à l’auto-école,
    et bénéficier du tout nouveau permis de conduire éléctronique au format carte bancaire et doté d’une puce électronique.

    La partie théorique étant donc toujours l'ASSR 1 ou l'ASR, l'attestation scolaire donnée à tous les élèves ou presque, après 20 questions très faciles.
    Selon les professionnels, la formation de 7 heures devrait entraîner un surcoût de l’ordre de 70 à 80 euros par rapport au BSR 2012.
    Les informations sur le futur pemris AM ne sont pas encore officielles et peuvent donc encore évoluer.
    Dans les grandes lignes, le principe de la formation de 7 heures sur une seule journée (ou deux demis journée) est acquise, de même que l'absence d'examen final.
    Dans le détail, voici le programme sur lequel travaille le groupe de réflexion sur la réforme du permis moto à partir du 19 janvier 2013.

    Module A : Formation pratique hors circulation (durée 1 heure) Acquisition des connaissances suivantes :
    Les équipements indispensables à la conduite d'un cyclomoteur (leurs rôles). La connaissance des principaux organes du véhicule (cyclomoteur et quadricycle).
    Savoir effectuer les contrôles indispensables du véhicule pour l'entretien et le maintien de la sécurité. La maîtrise technique du véhicule hors circulation.
    1 / Les équipements – Leurs rôles Le port obligatoire du casque, son rôle (protection en cas de chute et de choc). Le choix d'un casque adapté.
    L'utilisation, le réglage et l'entretien d'un casque. Les vêtements adaptés :
    combinaison ou blouson de cuir ou veste épaisse, pantalons épais, bottes ou chaussures fermées et montantes, gants. Leurs rôles : protection en cas d'intempéries,
    de chutes (brûlures) et détectabilité de jour comme de nuit.
    2 / La découverte des principaux éléments du véhicule – Les contrôles indispensables à l'entretien et au maintien de la sécurité Le tableau de bord :
    (compteur, voyants, témoins). L'éclairage : savoir vérifier la propreté et le fonctionnement des feux avant chaque départ.
    Savoir régler la hauteur du projecteur. Les freins : en fonction du type de freins (à tambours ou à disque), savoir contrôler l'usure éventuelle,
    régler le câble ou contrôler le niveau du liquide de freins. Les pneumatiques : (contrôle de la pression et des flancs)
    La chaîne : savoir vérifier la tension et le graissage. L'huile moteur : connaître l'emplacement du réservoir, savoir vérifier le niveau et rajouter de l'huile si nécessaire.
    Batterie : savoir la brancher et connaître les dangers inhérents aux véhicules électriques. Le Carburant : connaître l'emplacement du réservoir et savoir vérifier le niveau.
    3 / La maîtrise du véhicule hors circulation La position de conduite (bras, dos, jambes, pieds et mains).
    Le réglage du/des rétroviseurs. Pour le quadricycle (réglage du siège, du volant et des rétroviseurs).
    La mise en marche, le démarrage et l'arrêt du véhicule. Pour les cyclomoteurs : le maintien de l'équilibre et de la stabilité en ligne droite (exercice avec et sans passager).
    Le ralentissement, le freinage et l'immobilisation du véhicule (pour les cyclomoteurs, le maintien de l'équilibre et de la stabilité).
    Tourner à droite et à gauche, réaliser des virages et demi-tour (importance du regard). Pour les cyclomoteurs, exercices avec et sans passager,
    le maintien de la stabilité. Réaliser des manœuvres de freinage et d'évitement.

    Module B et D : Formation pratique en circulation (durée 5 heures effectives par élève) Le formateur devra insister sur l'importance :
    De l'utilité et du respect de la règle. De la prise d'informations, de la communication et du partage de la route avec les autres usagers.
    Des facteurs et de la prise de conscience des risques. Le module en circulation doit permettre l'acquisition des connaissances et compétences suivantes :
    Démarrer le cyclomoteur ou le quadricycle léger à moteur qu'il soit déjà ou non dans la circulation : S'insérer en sécurité dans la circulation.
    Prendre en compte la vitesse des autres véhicules et s'assurer d'être bien vu. Ralentir et immobiliser le cyclomoteur ou le quadricycle léger à moteur qu'il soit déjà
    ou non dans la circulation ou pour la quitter : Freinage et maintien de la stabilité du cyclomoteur. Arrêt et départ en circulation (feux, stop...).
    Ralentir pour quitter la circulation et s'arrêter. Recherche des indices utiles (signalisation, clignotants, trajectoire, regard des autres usagers) :
    Adapter l'allure en fonction de ses capacités, des possibilités du véhicule, de la signalisation, de la réglementation et des situations rencontrées
    (autres usagers, configuration des lieux, visibilité…). Apprécier et maintenir les distances de sécurité latérales et longitudinales en toutes circonstances.
    Négocier un virage. Choisir la position sur la chaussée : En ligne droite, virage, en situation de croisement ou de dépassement.
    En tenant compte de la signalisation verticale et horizontale : marquage au sol, voies réservées...
    En tenant compte des particularités des autres véhicules (notamment des véhicules lourds) : gabarit, angles morts... Franchir les différents types d'intersections :
    Détecter et identifier le type d'intersection. Évaluer la visibilité. Adapter sa vitesse. Respecter les règles relatives aux ordres de passage.
    S'arrêter le cas échéant et repartir. Dégager une intersection. Changer de direction : Avertir de son intention.
    Se placer ; Tenir compte des particularités des autres véhicules (notamment des véhicules lourds) : gabarit, angles morts... Adapter sa vitesse.
    Respecter les règles de priorité. Dégager l'intersection. Module C : Sensibilisation aux risques (durée 1 heure)
    Afin d'être pleinement bénéfique aux élèves, ce module devra être organisé entre

    les modules B et D précités en abordant les thèmes suivants : Sensibilisation aux risques spécifiques à la conduite des cyclomoteurs et quadricycles légers à moteur,
    et aux cas d'accidents les plus caractéristiques impliquant ces véhicules.
    La vitesse et ses conséquences (équilibre, adhérence, force centrifuge, freinage). Échange sur les comportements par rapport au phénomène vitesse.
    Échange sur les situations vécues en première partie de conduite en circulation.  

    "Cyclo" ou "moto" ?

    Commençons par rappeler la définition d’un "cyclomoteur" : il s’agit d’un deux-roues motorisé dont la cylindrée n’excède pas 50 cm3, la puissance 3 chevaux et dont la vitesse maximale est fixée par construction à 45 km/h. Le "cyclo" est accessible dès l’âge de 14 ans, d’où son succès auprès des jeunes.

    A l’inverse, la "motocyclette" (dont la cylindrée est supérieure à 50 cm3 dont la puissance peut atteindre 100 chevaux) est réservée à un public plus âgé. Pour en savoir plus sur les motos, cliquer ici.

    Les ados, premières victimes des accidents de cyclo

    Alors que seul 1 adolescent sur 10 âgé de 14 à 17 ans conduit régulièrement un cyclomoteur (selon une étude réalisée en 2009 : "Les adolescents et la pratique du cyclomoteur"), cette pratique est à l’origine de 58 % des victimes de la route dans cette tranche d’âge : 95 morts et 4 503 blessés en 2009. Le risque d’accident à cyclomoteur culmine à 16-17 ans. Les garçons forment l’essentiel des victimes.

    Il y a 17 fois plus de risque d’accident mortel à cyclomoteur qu’en voiture (à nombre de kilomètres parcourus égal), l’usager de cyclomoteur étant moins bien protégé en cas de choc.

    50 % des cyclomoteurs accidentés sont débridés, 38 % ont un élément important (échappement, filtre, moteur, transmission, cylindre) ne fonctionnant pas correctement, et 29 % sont non conformes au Code de la route (rétroviseur, clignotants, éléments de sécurité, etc.)*

    Plus d'1 jeune cyclomotoriste tué sur 10 ne portait pas de casque.

    Actualité de l'assurance

    Share on printShare on favoritesShare on facebookShare on twitter|More Sharing Services
    Dans un article précédent La chasse aux scooters débridés est ouverte !, nous évoquionsles risques encourus en termes d’amendes. Mais le risque n’est pas seulement financier, les amateurs de vitesse au guidon d’un scooter risquent également leur santé voire leur vie. Voici quelques conséquences liées au débridage d’un scooter.

    En quoi consiste le débridage ou les kits ?


    Débrider un scooter c’est l’assurance d’aller toujours plus vite sur son deux-roues.L’utilisateur -hors la loi, rappelons-le- peut atteindre le double de sa vitesse initiale. Ainsi un scooter 50cc légal peut atteindre jusqu’à 45km/h tandis qu’un deux-roues trafiqué atteindra sans mal les 80km/h.

    Kiter son scooter signifie lui ajouter de la puissance en agrandissant la taille du cylindre. Les scooters kités atteignent des pointes de 90km/h.

    Les conséquences de telles modifications ?


    Ajouter des éléments à un véhicule non adapté pour les recevoir a évidemmentdes conséquences mécaniques, qui peuvent provoquer des accidents.

       • Freinage tardif, le système de frein ne fonctionnera pas correctement.
       •  Des petites roues non adaptées aux grandes vitesses : le scooter perdra toute sa tenue de route.
       •  Perte de stabilité du scooter

    Le conseil d’Assurland : votre deux-roues est débridé, vous êtes hors la loi.Votre compagnie d’assurances a le droit de résilier votre assurance scooter. De plus, l’assureur refusera de dédommager les victimes d’un accident si votre véhicule n’est pas aux normes.

    Risque d’accident corporel, risque de pénalité financière, risque de confiscation du véhicule…à quoi bon trafiquer un scooter ?

     

     

    http://www.abcdriver21.com/photos.php http://www.abcdriver21.com/cyclo.php

    Vous etes ici : Page d'accueil du site ABC DRIVER -->Page MOTO !

     

     

     

    TARIFS: 

    Venez vous renseigner au bureau ou appelez jean luc au 06 03 61 23 82

    http://www.abcdriver21.com/cyclo.php