BIENVENUE SUR LE SITE DE ABC Driver SAULIEU

pub
regles

Vous etes ici : Page d'accueil du site ABC DRIVER -->Page REGLES ! 

CE QUI VA CHANGER EN 2013 !

Permis moto européen: Ce Qui va changer en 2013 A Compter du 19 janvier 2013,
le Permis de conduire européen féra peau neuve with un nouveau forma, une puce électronique et une
Durée de vie limitée ...

Du côté des deux-roues, La Réforme du Permis moto européen Intègre aussi de nouvelles ÉTAPES
avant d'Acceder aux grosses cylindrées avec le permis A2 Intermédiaire
et nouveau permisAM pour lesCyclomoteurs .

A Compter du 19 janvier 2013,
le fameux "papier rose" du Permis de conduite, si cher à 40 millions de Français,
cédera sa place à undocument des Nations Unies en plastique, format carte de au crédit intégrante
une puce électronique. L'Objectif intérêt bien Entendu d'aboutir à une uniformisation administrative
du permis auto / moto / PL à L'Echelle Européenne, Mais aussi de Lutter Contre la fraude.
Le Permis de conduire intérêt en Effet the document officiel ainsi que le falsifié - voiture, plus facile à le copieur sous sa forme Actuelle - en France. Diverses informations seront stockées sur ce permis nouveau auto / moto / PL européen: adresse et informations des parents à l ' usager: âge, la date d'obtention, nombre de points d'en cours, Liste des infractions, et meme une empreinte digitale ... Les forces de l'ordre des Etats Membres de l'UE
pourront AINSI CONTROLER Tous Les Usagers européens, Quelle Que Soit Leur Nationalité. La puce du nouveau Permis moto / auto / PL européen permettra also payeur de des infractions en ligne ous contrôleur de fils NOMBRE des points de. La duree de vie du document de sérums limitée à 15 ans coulée les légers Véhicules et 5 ans versez les POIDS LOURDS et les transports en commun. Verser l'heure, Seuls LES FRAIS D'ENVOI semblent payants être. En 2033, Tous Les Usagers de la voie devront s'être Equipes of this Nouveau Permis de conduire européen. Le permission européen et les scooters et motos Ailleurs Par, La Réforme Du permissions moto Européen introduira de nouvelles Mesures concernant lès motos, scooters et Autres deux-roues et trois-roues motorisés. AINSI, versez Conduire non 50 cm3 a partir de 14 ans , il faudra desormais passer itinéraire le Code de la, et la formation pratique Suivre juin de 7 heures AFIN d'obtenir le Permis AM européen . En Ce Qui Concerne les motos et scooters 125 cm3, le regulation n'évolue Pas MAIS l'actuel permission moto AL deviendra le permission A1 moto européen . De 18 à 24 ans, Un Nouveau permission A2 moto européen sérums mis en place. Il nécessitera juin formation complète (code + Epreuves Pratiques) et limitera l'Accès aux motos de Moins de 35 kw (47,5 ch) Contre 34 CH écoulement LA LOI ACTUELLEMENT in force in France. A PARTIR DE 24 ans, les détenteurs du permission moto A2 since européen, plus de 2 ans pourront ACCEDER AU permission A (motos / scooters TOUTES cylindrées) sous reserve de formation Suivre juin de 7 heures nouvelle. Avec this reform, il faudra Fait monter en cylindrée de Façon progressive. Nul ne dit si this nouvelle Réglementation sur le moto permission européen s'accompagnera d'abandon non de la loi des 100 chevaux française et l'instauration d'ONU contrôle technique moto européen ... En Revanche, les Constructeurs s'apprêtent déjà-à étoffer Leur catalogue moto / scooter en Fonction of this reform nouvelle, à l'image de sa nouvelle Honda with Gamme NC 700 S / X / Integra. Les Autres Constructeurs Inévitablement VONT Réagir, Soit en bridant Chaleurs motos de cylindrées Moyennes - en essayant de limiteur de la Perte d'agrément - Soit fr développant de Modèles Nouveaux Moteurs et, Conformes aux Nouveaux permission moto européens. 

 Votre Formateur !

Missions

La mission première des enseignants est d'assurer la formation initiale des enseignants de la conduite, c'est-à-dire la formation des candidats au diplôme du BEPECASER. Leur champ d'activité tend à s'élargir à des actions de formation continue auprès des enseignants de la conduite, actions de prévention en entreprise, en milieu scolaire et extrascolaire, animation des stages destinés aux conducteurs responsables d'infractions, actions de conseil pédagogique auprès des examinateurs du BEPECASER.

  • droit civil ;
  • droit administratif, droit pénal ;
  • législation du travail ;
  • technique automobile ;
  • psychologie des conducteurs ;
  • pédagogie de la conduite et sécurité routière.

 

Nouveau permis BE Remorque 

2013 : LA RÉFORME SUR LE REMORQUAGE EN DÉTAIL Une toute nouvelle formation B96 et un nouveau permis BE pour le 19 janvier 2013 Retournement de situation pour la future réglementation 2013 sur le remorquage, alors que le PTRA devait initialement être pris en compte, c'est finalement le cumul des PTAC (véhicule tracteur et remorque) qui est pris en compte à compter du 19 janvier. Une excellente nouvelle pour les nombreux conducteurs qui tractent. L’Arrêté a été publié le 18 janvier 2013, l'information est désormais officielle et avec l'aval de l'Europe. Mise à jour : 18 janvier 2013, l'Arrêté a été publié ce matin au Journal Officiel et confirme les informations exclusives de Permis Pratiques du 27 novembre 2012. La DSCR vient de confirmer l'orientation précise de la future réglementation sur le remorquage qui entrera en vigueur au 19 janvier 2013. Alors que la prise en compte du PTRA du véhicule tracteur était jusqu'à maintenant annoncée, c'est bien le cumul des PTAC qui sera finalement adopté pour articuler la nouvelle réglementation comme le précise l'intitulé du futur arrêté sur le B96 : « Arrêté du 17 janvier 2013 relatif à la formation requise pour les titulaires de la catégorie B du permis de conduire en vue de la conduite d’un ensemble composé d’un véhicule tracteur relevant de la catégorie B auquel est attelée une remorque dont le poids total autorisé en charge (PTAC) est supérieur à 750 kilogrammes, lorsque la somme des PTAC du véhicule tracteur et de la remorque est supérieure à 3 500 kilogrammes sans excéder 4 250 kilogrammes. » Exit donc, le PTRA ! Le décret de transposition du 9 novembre 2011 a été modifié le vendredi 23 novembre 2012 au GIPSR (Groupe Interministériel Permanent de la Sécurité Routière) et sera présenté au conseil d’État en décembre pour être publié dans les temps au 19 janvier 2013. Cette future réglementation a également reçu l'aval de l'Europe qui prend en compte majoritairement la valeur du cumul des PTAC, et alors même que la directive européenne comporte une zone d'ombre sur ce point. Les raisons d'un changement au bénéfice des utilisateurs A l'origine, la volonté du législateur était de transposer la réglementation européenne et de simplifier la réglementation nationale en prenant en compte une valeur (PTRA) clairement indiquée sur le certificat d'immatriculation du véhicule tracteur et non plus le résultat d'une addition. Opération certes beaucoup plus facile, mais ô combien restrictive pour de nombreux utilisateurs. De plus la prise en compte du PTRA ne réglait pas le problème de l'actuelle réglementation qui est de trop limiter les possibilités réglementaires de remorquage des véhicules lourds pourtant techniquement adaptés à l'exercice ! Vous avez été d'ailleurs nombreux à nous témoigner votre hostilité à cette réglementation sur le PTRA et notamment ceux qui tractent une remorque pour les loisirs. Le monde équestre, du nautisme, du vol à voile et les amateurs de sport automobile et de voitures anciennes étaient sous pression sans parler évidemment des caravaniers qui se sont mobilisés pour faire modifier le projet de cette réglementation. L'administration a donc témoigné d'une vraie réactivité et d'une certaine intelligence pour la mise en place de la réglementation sur le remorquage au bénéfice des utilisateurs. Une règle sur le cumul des PTAC La prise en compte du cumul des PTAC apporte un vrai bénéfice pour les utilisateurs en permettant globalement d'avoir, avec la formation B96, la possibilité de tracter 750 kilos de plus avec une simple formation et sans passer le permis BE. La nouvelle définition de la réglementation permet aussi d'éviter que des utilisateurs d'aujourd'hui dans la légalité ne se trouvent dans l'illégalité au 19 janvier 2013 ou avec l'obligation de passer par la case formation B96 ou permis BE. Pour tracter une remorque de plus de 750 kilos, la future réglementation prévoit donc trois cas de figure en prenant en compte le cumul des PTAC indiqué par la case F2 (MMA : Masse Maximale Autorisée) du certificat d'immatriculation du véhicule tracteur (la carte grise), mais aussi de la remorque. PTAC inférieur ou égal à 3 500 kilos (cumul véhicule tracteur et remorque) Dans ce cas, ni formation B96 ni permis BE ne sont requis pour tracter une remorque de plus de 750 kilos. Pour connaître votre poids tractable maxi, vous pouvez appliquer la formule suivante (PTRA – PTAC, soit F3 – F2) PTAC entre 3 500 et 4250 kilos (cumul véhicule tracteur et remorque) La formation B96 ou le permis BE sont indispensables pour tracter une remorque de plus 750 kilos et dans la limite du PTRA du véhicule tracteur. PTAC supérieur à 4250 kilos (cumul véhicule tracteur et remorque) Le permis BE est indispensable pour tracter une remorque de plus de 750 kilos et dans la limite des 7000 kilos de PTRA du permis BE. Dans tous les cas, pour les remorques inférieures à 750 kg, le permis B reste suffisant. La formation B96, le petit permis remorque Le détail de la formation de 7 heures B96 est également pratiquement connu avec ses 4 heures hors circulation (qui alterne théorie et pratique) et ses 3 heures en circulation. Réalisée sur une seule journée, cette formation devrait être proposée à un tarif de 240 euros TTC environ. Outre sa forme très simplifiée, ce B96 ne comporte ni examen, ni contrôle : le suivi intégral de la formation suffit à son obtention. Enfin, le B96 échappe à la visite médicale pour son obtention comme son renouvellement. Le permis E/B devient BE À partir du 19 janvier 2013, l’actuel permis E/B deviendra le BE, et s’adaptera à l’arrivée de la formation B96 en offrant la possibilité de remorquer une remorque de plus de 750 kilos avec un ensemble dont la somme des PTAC est supérieure à 4 250 kilos. Outre ce simple aménagement, le permis E/B reste très proche par ses épreuves en plateau et en circulation ainsi que son obligation de repasser le code pour les permis de plus de 5 ans. Le nouveau permis BE aura toujours une validité temporaire, son renouvellement (comme son obtention) étant soumis à une visite médicale tous les 5 ans pour les conducteurs de moins de 60 ans, tous les 2 ans pour les 60 à 76 ans, et annuelle pour les plus de 76 ans. Cette visite médicale doit être pratiquée chez un médecin agréé par la préfecture locale. Le permis E/B reste acquis et offre l'équivalence avec le B96 Au 19 janvier, pour les détenteurs de l'actuel permis E/B rien ne change, l'équivalence avec le nouveau permis BE est automatique lors du renouvellement du permis, tous les 5 ans, après la visite médicale. De même, avoir le permis E/B ou BE dispense évidemment d'avoir suivi la formation B96.

Voici le programme de la formation traditionnelle :

1ère étape :

  • Présentation du véhicule :
    •  Voyants, cadrans, accessoires, airbags (déconnectable)...
    • Roue de secours, ouvrir le bouchon du réservoir d'essence, pression des pneumatiques, niveaux , vérification et repérage de tous les feux, sécurité enfants sur portes arrières
    • Accessoires utiles à avoir dans le coffre
  • Installation au poste de conduite.
  • Manipulation du volant.
  • Maîtrise de l'accélérateur, du frein et de l'embrayage.
  • Savoir avertir : clignotant, appel de phare, klaxon, feux de détresse, feux stop par intermittence…
  • Manipulation du levier de vitesse.
  • Départ en côte avec et sans frein à main.
  • Arrêt précision.
  • Marche arrière en ligne droite et en courbe, en descente et en côte.
  • Demi-tour entre deux trottoirs.
  • Immobilisation du véhicule.
  • Savoir redémarrer rapidement suite à un calage.

2ème étape :

  • Position pour aller tout droit aux intersections.
  • Position pour tourner à droite.
  • Position pour tourner à gauche (en sens unique, en double sens et sur route à trois voies).
  • Franchir une voie d'accélération, une voie de décélération.
  • Franchir un giratoire (pour aller tout droit, à droite, à gauche ou pour faire demi-tour).
  • Franchir les feux tricolores, feux verts, feux clignotants, flèches clignotantes, ronds points avec feux…
  • Franchir un stop, un cédez le passage, une priorité à droite…
  • Savoir adapter la vitesse (entrée et sortie d'agglomération 30 70 ...).
  • Franchir un passage à niveau (gardé et non gardé).
  • Demi-tour aux intersections.
  • Espace de sécurité longitudinalement et latéralement.
  • Carrefours à l'indonésienne.
  • Détection des indices (panneaux, marquages, ...).
  • Savoir manipuler les accessoires du véhicule en roulant.

 3ème étape :

  • Utilisation du régulateur de vitesse
  • Savoir rouler dans les petites rues encombrées.
  • Notion du gabarit du véhicule.
  • Franchissement de virages en côtes et en descente.
  • Savoir effectuer un dépassement.
  • Respecter les autres usagers (piétons, 2 roues, camions, véhicules prioritaires, bus, tramways...).
  • Savoir suivre un itinéraire, recherche des directions…
  • Les manoeuvres en avant, en arrière, à droite et à gauche: épi, bataille, créneaux.
  • Apprendre à apprécier les distances et les vitesse.
  • A la fin de cette étape, l'élève prépare un itinéraire et roule 20 minutes avec aucune aide de son formateur (silence absolu).

 

 4ème étape :

  • Conduite sur autoroute.
  • Conduite en centre-ville (embouteillage...).
  • Choisir la bonne file.
  • Savoir changer de file en pleine circulation.
  • Rond-point avec feux tricolores (et avec priorité à droite).
  • Carrefours plus difficiles.
  • Utilisation des accessoires pour la conduite de nuit et pour la conduite par intempéries.
  • Freinage d'urgence avec ABS.
    Savoir s'arrêter avec le frein à main.
  • Savoir débloquer le nemman.
  • Conduite en montagne (côte énorme en 1ère, descente très pentue, freinage par intermittence...).
  • Etude détaillée des 100 questions sur la mécanique que l'on retrouve au permis de conduire.

REGLES DES RETRAIT DE POINTS

Préambule : Une seule infraction peut vous faire perdre jusqu'à 6 points. Il est impossible de perdre 12 points en une seule fois, mais plusieurs infractions commises simultanément peuvent vous en coûter 8.
 

6 points

  • Conduite ou accompagnement d'un élève conducteur avec un taux d'alcoolémie égal ou supérieur à 0,25 mg d'alcool par litre d'air expiré
  • Dépassement de 50 Km/h ou plus de la vitesse maximale autorisée
  • Conduite ou accompagnement d'un élève conducteur avec un taux d'alcoolémie égal ou supérieur à 0,40 mg d'alcool par litre d'air expiré
  • Refus de se soumettre aux tests de dépistage d'alcoolémie
  • Conduite en état d'ivresse manifeste
  • Conduite après consommation de stupéfiants
  • Refus de se soumettre aux tests de dépistage de stupéfiants
  • Délit de fuite
  • Homicide ou blessures involontaires entraînant une incapacité totale de travail
  • Récidive d'un dépassement de 50 Km/h ou plus de la vitesse maximale autorisée dans les 3 années
  • Refus d'obtempérer, d'immobiliser le véhicule, de se soumettre aux vérifications
  • Gêne ou entrave à la circulation
  • Conduite malgré la rétention ou la suspension du permis, ou refus de restitution du permis
  • Usage volontaire de fausses plaques d'immatriculation, défaut volontaire de plaques et fausses déclarations
  • Obstacle à une mesure d’immobilisation ou à un ordre d’envoi en fourrière.
  • Obtention, par fausse déclaration, d'un permis de conduire.

4 points

  • Non-respect des règles de priorité (intersections, piétons…)
  • Non-respect de l'arrêt imposé par le panneau stop ou par le feu rouge fixe ou clignotant
  • Dépassement de 40 Km/h ou plus de la vitesse maximale autorisée
  • Circulation de nuit ou par temps de brouillard en un lieu dépourvu d'éclairage public, d'un véhicule sans éclairage ni signalisation
  • Marche arrière ou demi-tour sur autoroute
  • Circulation en sens interdit
  • Utilisation d’un véhicule non homologué ou débridé

3 points

  • Non respect des distances de sécurité entre véhicules
  • Dépassement compris entre 30 et moins de 40 Km/h de la vitesse maximale autorisée
  • Circulation sans motif sur la partie gauche de la chaussée
  • Franchissement d'une ligne continue
  • Circulation sur la bande d'arrêt d'urgence
  • Changement important de direction sans que le conducteur se soit assuré que la manœuvre est sans danger pour les autres usagers et sans qu'il ait averti ceux-ci de son intention
  • Dépassement dangereux
  • Arrêt ou stationnement dangereux
  • Stationnement sur la chaussée la nuit ou par temps de brouillard, en un lieu dépourvu d'éclairage public, d'un véhicule sans éclairage ni signalisation
  • Non-port de la ceinture de sécurité par le conducteur
  • Non-port du casque ou port d'un casque non homologué par le conducteur d'un deux-roues immatriculé.

2 points

  • Dépassement compris entre 20 et moins de 30 Km/h de la vitesse maximale autorisée
  • Usage d'un détecteur de radar
  • Accélération de l'allure par un conducteur sur le point d'être dépassé
  • Circulation ou stationnement sur le terre-plein central de l'autoroute
  • Utilisation d'un téléphone tenu en main

1 point

  • Dépassement de moins de 20 Km/h de la vitesse maximale autorisée
  • Chevauchement d'une ligne continue

Permis probatoire :


Les conducteurs ayant obtenu leur permis après le 1/03/2004 et titulaires du permis de conduire depuis moins de 3 ans lors de l'infraction doivent obligatoirement suivre un stage si l'infraction commise entraîne un retrait de 3 points ou plus. Ce stage doit être effectué dans un délai de 4 mois après qu'on les ait informé par lettre recommandée.

Les informations figurant dans cette page sont données à titre indicatif.
Les règles régissant le permis à points sont contenues dans les articles L.223-1 à L.223-8 et R.223-1 à R.223-13 du Code de la route.

Decret du 21 Avril 2012

NOUVEAU PERMIS MOTO

 Les documents que je vous livre n'existent pas, et ne sont pas officiels (pour l'instant).
Simplement, ils ressemblent tellement aux vrais que j'ai bien peur qu'ils le soient.. Surtout que les modalités et tous les détails d'application sont joints !
Voici pour le plateau, et ses nouveaux marquages :
Voici les lents : Il a été question, pour être bien certains que l'embrayage est utilisé, qu'il y ait un temps minimum pour que l’épreuve soit effectuée.
Je n'en ai pas trouvé de traces, mais en attendant, même sans temps imparti, ça m'a tout l'air d’être du velu de chez velu.
Cerise sur le gâteau, voici les rapides : Avec la fameuse ligne droite à 50 km/h minimum et contrôlée par radar.
Attendez-vous à de la casse, et pas qu'un peu... (le premier qui me dit que ce n'est pas de la connerie pure et simple, je le met au défi de venir me faire une démonstration)
Bref, si vous n'avez pas encore de permis, faites en sorte de le passer très vite, parce qu’après, bon courage.
Notez bien, c'est logique : moins il y aura de réussite au permis, moins il y aura de motards sur la route, moins il y a aura de morts...
Et à mon avis, d'ici quelques années, des morts, ils n'y en aura plus du tout.

pla1

AGRANDIR

lent

AGRANDIR 

AGRANDIR 

Réforme du permis moto en 2013
Les sportives exclues dans le A1 et le A progressif remplacé par le nouveau A2 La garantie de libre circulation en luttant contre la fraude
Un nouveau permis de conduire sera délivré à partir de 2013 dans les 27 Etats membres de l’Union européenne.
Objectif principal: harmoniser les 80 modèles différents qui cohabitent en Europe,
mais aussi lutter contre la fraude, garantir la libre circulation des personnes et améliorer la sécurité routière (Directive 2006/126/CE).
Il existe aujourd'hui trois types de permis moto : à partir de 16 ans, permis A1, pour conduire des motos de 125 cm3 ou moins, avec une puissance maximale de 11 kW,
soit 15 chevaux (cv) à partir de 18 ans et jusque 21 ans, permis A progressif avec limitation à 34 cv pendant deux ans.
Ce qui veut dire qu’un motard de 18 ans sera “bridé” jusque ses 20 ans (et non 21 comme beaucoup le croient).
A l’inverse, un nouveau permis à 20 ans et demi doit rester bridé jusqu’à 22 ans et demi. à partir de 21 ans, permis A,
sans limite de cylindrée et avec limite de puissance à 106 cv.
Les sportives exclues pour le A1 et le A progressif remplacé par le nouveau A2
La réforme de la réglementation du permis européen réformera le permis A1
et créera un permis A2 qui remplacera le “A progressif” :
Le nouveau permis A1 instaurera une même d’obligation d’âge à 16 ans pour passer ce permis dans tous les états membres,
limitera la cylindrée à 125 cm3 et la puissance à 11 kW (donc comme aujourd’hui), mais surtout
instaure un rapport puissance/poids maximal de 0,1 kW par kilogramme,
ce qui exclut les motos sportives. Le futur permis A2 prévoit une limitation de puissance de 35 kW
(un peu moins de 50 cv) pour les conducteurs de moins de 24 ans et de moins de deux ans d’expérience.
Le jeune permis de 18 ans devra donc rester “bridé” jusque ses 20 ans. Celui qui le passe à 23 ans jusque 25 ans.
Et celui qui obtient son permis A à 24 ans et un jour pourra rouler directement en 106 cv.
Le passage du permis A2 au permis A se fera soit de façon automatique (comme maintenant), soit à l’issue d’un nouvel examen, probablement une épreuve en circulation (sans partie technique). En quelques mots, la période de limitation de puissance est rallongée, mais la puissance maximale admise augmente.